une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part30 suite

Le sourire affiché sur mon visage et la bonhommie que je figure ne cadre pas du tout avec la tempête qui fait rage sous mon crâne...comment ai-je pu le laisser dire de tels choses à mon sujet sans réagir...sans protester...sans rien faire...j’avance vers l’ascenceur...je passe en ces lieux où quelques temps plutôt des personnes m’ont donné un peu de joie en exprimants leur colère...mais elle aussi j’ai toléré...qu’elles me touchent...qu’elles m’humilient...je me sents sale...plein de colère...il faut que je parte en chasse...J rentre chez moi...frissonnant de partout...j’ai besion de la curée...je tourne en rond...impatient de voir la nuit arrivée..de voir la ville s’enguirlandée des lumières blâfardes des lampadaires...impatients...d’entendre les personnes ivres se disputer dans les rues...d’entendre parfois...les sirènes des pompiers et des ambulances se diriger vers un sinistres en regrettant juste de ne pas être présent...l’heure arrive et ma faim...est atroce...je m’habille ...je prépare comme chacun de ces soirs de chasses...mais avant toutes choses je dois aller nettoyer mon repaire...je me décide enfin à me mettre en route...je sors cette voiture si utile en ces moments du garage où elle dors la plupart du temps et j’entame mon voyage vers la félicité...je suis enfin détendu...voire même soulager...tout ces derniers évènements mon vraiment ébranler..je n’ai rien montrer qui puisse le suggérer...mais j’en souffre...je roule doucement comme à mon habitude...prenant mon temps...détendu...mais je finis par répérer un véhicule...il me suis...à distance...il est assez loin...mais il me suis...je l’avais à peine remarqué...en fait je viens de remaquer qu’il me suis depuis mon départ de l’appartement...c’est encore lui c’est certain...il va gâcher mon weekend...Je garde mon allure...serrant de toutes mes forces le volants...et je finis par me garer tranquillement près de mon atelier avant d’y entrer sans précipitation...et de refermer la porte sans accorder un regard à cet intrus...J’ai envie de hurler ma rage ...d’exploser littérallement...mais il va m’entendre...je descend donc à la cave où une odeur térrible de putéfaction m’assaille...je n’avais pas enlèver les restes...et je vais devoir les rassembler dans un bidon et les recouvrir de chaux vive...heureusement que j’avais prévu ce cas de figure...La tâche a accomplir que pendant ce temps ma rage se tait...ma tâche terminée il me faut rendre respirable cet endroit et évacuer les mauvaises odeurs...ce que je fais en utilsants des neutralisateurs d’odeurs...je finit également de nettoyer à l’eau de javel les murs...les outils...les instruments...avant d’aller prendre une douche rapide...Maintenant je dois me mettre en chasse...la seule question qui me térrifie est la suivante...est-il encore là à m’espionner?...si oui...que vais-je bien pouvoir faire?...



01/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres