une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

éternelle étreinte

les vagues viennent lécher les galets  sur la plage

la mer ronronne de plaisir

et par de lent mouvement langoureux

s'offre avec délice à cette langue de terre 

 

 

 

osmose de terre et symbiose océane

fusion des éléments sous un feu cristallins

deux corps naturels deux corps qui s'affrontent

dans des mouvements lanscinant aux effluves salins

 

 

sous l'éclat d'une lune complice 

un brouillard persistant est engendrer

ces deux entités coquines ne font que se repousser

pour s'embrasser et s'embraser sans fin

 

 

 



03/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres