une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part30 suite4

Je suis heureux...mais tout de même un peu triste...j’aurais préféré exercer dans mon atelier...qu’ici...dans leur salle à manger...je suis un peu tendu également..c’est ma première représentation à domicile après tout...je débute sur ce terrain...J’aiguise patiement mes ustensiles...il ne faudrai pas qu’ils me défaut défaut pendant l’éxéction de ma tâche...j’en profite également pour faire l’inventaire des choses que je pourrais utiliser chez eux...à part d’autres couteaux debouchers...et des mixeurs...je ne vois rien de très engegeant...Bon ce n’est pas tout ça..il est temps que je rentre en scène...il semble s’impatienter...eux ..nu sur leur siège...Je commence la femme...je promène la lamme sur peau vierge...blanche à souhai...je regarde avec un plaisir évident sa peau frissonner...son mari se débat et essaie de défaire ses liens en bandant ses muscles de toutes ses forces et de faire tomber sa chaise...mais en vain...j’ai pris soin d’attacher la chaise à un meuble imposant...pour éviter justement ce genre de désagrément...J’ai décider de la peler comme une orange...d’habitude j’utilise plutôt...un scapel...mais je vais faire avec les moyens du bord...J’incise la peau...et je commence à la retirer avec délicatesse...les premières giclées de sang...dû à la rupture de capillaires et d’autres vaisseaux sanguins attise mon envie...et bientôt...une petite tas de peau sanguilonantes s’accumule à mes pieds...je suis aux anges...je jete des regards pleins de joie à l’homme qui a cesser de s’agiter..il essaie de parler...je lui enlève le bandeau sur bouche...il...me supplie encore de les laisser en vie...toute sa tribu...je lui réponds que ces enfants ne m’intéresse pas...il paraît soulager...j’éclate de rire...il veut tout me donner...je lui réponds que j’ai tout ce que je désire...il hurle...appel à l’aide...je le rabaillonne...et je reprends mon action sur son épouse quelque peu amuser par l’interlude...bientôt il ne lui reste plus que la peau du dos et des cuisses...et j’ai devant moi..un gros tas de viande qu’il me reste à façonner à loisir...mais tout ça m’a mis en appétit...et j’ai bien envie de les faire participer à mon repas...Je sors donc une poêle...que je badigeonne de beurre...et je découpe avec soin un bon morceau des muscles du bras...je l'assaissonne...puis je la fais cuire...un véritable délice...je sens monter ce doux parfum merveilleux qui empli mes narines...ils me regardent...amorphe...pendant que je déguste e somptueux morceau...



17/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres