une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part30

La visite impromptue de cet homme m’a désarçonné je dois l’avouer...la journée a passé sans que je puisse oublier l’instant de notre rencontre...de quel droit ose t il pénétrer mon domaine...je me le demande...et qu’est ce qui lamis sur ma route...j’ai beau chercher dans ma mémoire un évènements qui lui aurait permits de me soupçonner mais je n’entrouve pas...Il a du fouiller dans mon passé...je me suis déjà plaints à son sujet à sa hièarchie et manifestement cla ne l’a pas décourager...J’enrage...je m’arrête un instant dans un café pour déguster un petit noir...jetant un oeil totalement désabusé autour de moi...et ...je l’aperçois...enfin il me semble l’apercevoir...il me suit ou je divague...devrais-je porter attention...à cette peur...à cette crainte panique qui semble vouloir m’envahir?...devrais-je fuir...partir loin de ce lieu que j’aime tant pour me réfugier au milieu d’autres quidams qu’ils me faudra également supporter...j’ai mis un temps fou à apprécier la ville...et puyis elle constitue un vaste réservoir en proie diverses...un atout négligeable...Mais je le sents sur moi...constament à me survieller...et c’est le weekend...comment vais-je faire pour satisfaire ma moisson hebdomadaire...ceci m’angoisse...je reste planté devant mon café de longues minutes tournant machinalement la cuillère dans la tasse...totalement perdu dans mes pensées...j’absorbe enfin le breuvage payant la note avant de reprendre mon chemin jusqu’à mon appartement...je me délecte de ces corps que je frôle...en songeant au plaisir infini que j’éprouve en les dégustant...en les déchiquetant...en me plongeant dans ses tas d’organes chaud...un délice...Je pense à mes futures proies...je les imagine...jeunes et pleins de vies...c’est plus amusants...divertissants devrais-je dire...à manipuler...je me délected’avance...j’arrive au pieds demon immeuble...et je le trouve là ...devant...cet inspecteur...Il me souhaite un bon weekend..un sourire narquois aux lèvres...j’ai bien envie de l’égorger sur place celui-là...mais je lui réponds avec toutes la courtoisie dont je suis capable...l’air passablement amusé par sa présence...feignant la surprise même...j’échange quelques banalités avec lui..il me pose encore des questions...se permets d’émettre des hypothèses sur son enquête qui l’obsède...sur le «meurtrier» qu’il recherche...avant qu’on se quitte chaleureusement et que je rentre dans dans le hall de mon immeuble...



01/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres