une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part21 suite10

L'audience prend fin pour aujourd'hui sous le jets de projectiles divers...La salle est évacuée par les forces de l'ordre...sous des litres d'injures et de menaces...Les accusés sont acceuillé par des poussins bleus solidement protégé qui les conduisent aussi sec dans un fourgon qui tente une sortie par une porte dérobée...Tandis que nous nous tentons une sortie par l'entrée du tribunal...C'est une véritable foire d'empoigne...de micro et de flash...et de choses qui barraguinnent des phrases...Je ne tiens plus...il faut que rentre chez moi et qu'ensuite je rejoigne discrètement mon antre...si c'est posiible...mais il le faut...Je ne fait aucune déclaration...je suis totalement mal à l'aise en leurs compagnie répugnante...Il...il...il faut que m'extrait et que je m'enfyuis...et qu'ils me laisse en paix...jusqu'à demain...Je ne sais comment mais je parviens à me faufiler et à disparaître dans la foule...Je cours affoler...complèter affoler...comme pris d'une crise de panique...mes pieds éffleurent à peine le sol...Totalement à cour de souffle j'arrive chez moi...je me change en quatrième vitesse avant de resortir aussi sec...Il...il..il faut que je crée...que je transforme des corps informes en oeuvres poètiques...belle et apaisantes...Je saute dans ma voiture et je roule...vite ou pas je ne peux pas vous dire...mais en tout cas je suis vite sur place...D'un coup d'oeil inquiet je vérifie que je ne suis pas suivi...et j'entre...refermant la porte derrièment à double puis je decend dans la cave...tout en decidant dans bloqué l'accès...Je retrouve mes deux sujets...à peine éveiller...et mes instruments près à l'emploi...je les regarde un instant...mes yeux pétillent d'uimpatience...Je me saisi d'une arme...que j'aiguise quelque seconde avant de me jeter d'un coup sur le corps de mon premier sujet...Je tranche menu sans prendre aucun soin dans la découpe...non...j'ai juste envie...de découper et m'asperger de sang...et d'entendre ces cris de terreurs...quoique je dois dire que je reste un peu sur ma faim...Il est tellement à bout de force qu'il acceuille mes coups comme une délivrance...c'est bête...le second lui...a assister a ma fureur et me supllie de l'épargner...j'en ris encore...LUi j'ai envie de l'écraser à coup de masse d'arme...j'aime beaucoup cet instrument...Très vite il reste que des amas de chaires...Quel soulagement...Ca ma libérer l'esprit..déstresser...J'écacue dans la fosse au rats leurs restes...et je récupérerait leurs squellettes...enfin les morceaux qu'ils subsistent...pour l'instant je vais rentrer...prendre uen seconde douche et lme coucher...une rude journée m'attends demain....

 

 

 



03/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres