une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part20 suite7

Je manque de me retrouver les quatres fers en l'air dans ma précipitation...Il ne faut pas que je manque un instant de ce spectacle...oui...il faut que je joue au metteur en scène...et puis ma frustation est si grande que si je n'intervenait pas un minimun je ne tiendraity pas le coup...J'ai déjà décider d'en garder un pour moi tout seul...enfin si possible...et là je pourrais réellement m'exprimer...pour l'instant je dois me contenter...de regarder...et de parler...Heureusement pour moi je n'est manqué aucune goutte de la scène...il faut que je pense cette fois à l'immortaliser et l'enregistrant...voilà c'est fait...je me colle devant mon écran tandis qu'il finit de découper les frusques de son complice...Il règne une atmosphère étrange ici bas...des petits rires de hyènes...des sanglots...une terreur sourde dans les yeux du futur supplié...et les regards exorbités du suppliant...Qui se saissit des parties génitales de la victime et els lui tranche d'un coup de lame...provoquant une fabuleuse hémorragie...belle...volupteuse gerbe de sang qui s'échappe en uen gracieuse fontaine rythmique...puis il commence par exiser sa peau...il y fait des crevasses...des trous...il y taille peut être un parcours de glof...il me laisse quelque peu dubitatif c'est pourquoi...d'une voix particulièrement douce je lui sussure de l'écorcher...de découper la chair...et il s'arrête net ...totalement paniqué...il cherche d'où peu provenir la voix...et Il se relève...et parcour la pièce dans tous les sens...les autres eux ne semblent pas plus perturber que ça par mon intrusion...ils sont fasciner par ce qu'ils voient...certain s'amuse même à jouer avec le corps inerte...ils y introduise leurs doights et le retire en riant...bizarre...l'autre arr^te sa course folle pour se réfugier dans un coin...il s'y assi un instant...il se prend la tête à deux mains...et entreprends un mouvement de balancier rout en marmonnant des paroles incompréhensible...cet interlude dure quelques minutes...de longues et interminables minutes...où j'ai le sentiment d'avoir gâché la fête...puis d'un coup il se lève et plus décider que jamais il se ruent sur le corps mutilé et lui assène une quantité incalculable de coups de poignard...et ce dans une rage folle qui pousse ses compagnons à s'éloigner de la scène...enfin quand ils ont réaliser qu'ils fallaient qu'ils s'éloignent...Puis il s'allonge sur lui en pleurs...il tient ce qui reste des cheveux de sa victime tendrement dans main...


20/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres