une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part 29 suite5

Bien entendu on me passa un savon pour ma conduite...et pour avoir blessé un collègue...mais j'échappais à la mise à pieds...de justesse...encore une fois...on me mit derrière un bureau et une pile de dossier...presque tous totalement réolu....je faisais de la paperrase des jours durant...je rogeais mon frein d'impatience...tous les autres collègues m'évitais...les nouvelles de mes exploits sur le ring se répandirent et une certaine rancoeur s'installait il fallait que je crêve l'abscet...mais j'en avais pas la volonté...le seul truc qui me tenais à coeur s'était de faire mon truc...et basta....je rentrais chez moi...je mangeais un morceau et allait me coucher...^pour reprendre le lendemain une journée sans relief...on m'a également ordonné d'aller consulté un psychâtre....ce que je fit de mauvaise grâce...je n'avais pas envie qu'un imbécile aille farfouiller dans ma tête...tout du moins au début...petit à petit cela devint un véritable jeu...entre lui et moi...je voulais des informations et lui devait pouvoir me permettre de reprendre le service actif...et enfin quitter cet univers glauque de ces quatres murs de cte atmosqphère qui pue le café...parfois perturbé par les cris de suspects arrêtés...par la monotonie des discours d'innocence de personnes interpellées en flagrant délits d'infractions diverses qui trouvent encore le moyen de nier les faits...enfin bref...je meurs d'ennui...et seul ma discussion avec lui m'offrait alors le moyen de rompre l'atonie du jour....J'en ai pris conscience au fil des jours...et tout en parlant de moi...je parlais de mon obsession...de ce tueur...je voulais avoir son avis de professionnel pour trouver un moyen de l'amener à tomber dans mes filets...comme quoi...ce n'est pas une mauvaise chose cette obligation de suivi...et puis il fauit l'admettre que j'en avais vraiment besion...Le médecin avait compris mon petit jeu...et avait accepter après avoir quelque peu protester pour la forme je suppose d'entrer dans la partie...il fallait dire que le sujet avait finit par le captivait...je me libérait de mes démons en sa compagnie...je chassait cette rage si envahissante pour retrouver le plaisir du partage...et il sentait que parler de l'affaire...comprendre l'origine de ce mal qui me rongeait...de celui qui l'avait provoqué ne pouvait que me permettre de progresser...



28/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres