une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part 24 suite6

Leur volonté de m'atteindre est farouche....ils enjambent les corps qui s'éffondrent sous leurs coups et leurs pieds avec force....Quelque surpris et décontenancé les agressés ne réagisse pas et se laisse emporter par les flots de la furie des asssaillants...mais ils retrouvent vite leurs esprits et une véritable bataille rangée s'engagent0...Ils se sauitent tous dessus...des points des pieds volent...des bruits sourds se font entendreentendre à chacun des chocs...des filests de bave et de sangs apparaissent aux commissures des lèvres...des arcades se fendillent...des dents s'égarent...je reste cloués sur place par le spectacle qui m'est donné...je suis éblouis par toutes cette fureur....Ce sont des poussins bleus qui m'extrait à mon grand regret des lieux...je voulais assister de près à l'assaut de la police...à la projection de gaz lacrymogènes pour dispercer les combattant...à l'évacuation sur civière de certain des bélligérants plus atteint que d'autres...Je n'avais jamais assiter à une telle scène dans un tribunal...et je suis encore plus ravi aujourd'hui de faire ce métier...J'en découvre des facettes que je ne soupçonnais même pas...Un collègue s'approche de moi...et me parle...je ne l'entends pas...c'est à peine si je m'aperçoit que ses lèvres bougent...Je suis encore tout boulverser par ce qui vient de se passer...pas choquer mais au contraire tellement heureux...Quand je le perçoit à nouveau je comprends qu'il me reproche mon annonce et mon manque de tact vis a vis de la famille endeuillée...J'hauuse les épaules en lui répondant que je n'ai que faire de leurs états d'âmes et que seuls mes clients compte...Il me dit aussi que j'ai provoqué la bagarre générale entre les photographes allié à, des journalistes d'un côté aux membres de la familles et de leurs amis de l'autre...Ce qui lme fais bien rire...J'y suis pour rien...Je n'ai frappé personne...et pour uen fois que les journalistes se rendent utiles à quelque chose...je dois reconnaître tout de même que quand ils se lancent dans une entreprise ils y vont sans retenue...homme comme femme...Ce fut vraiment épique...et puis cet évènement va faire couler beaucoup d'encre et me laisser en paix un bon moment...Je rentre chez moi tout guilleret...en sifflotant même....


16/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres