une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part30 suite3

Je trépigne d’impatience...il n’y a personne dans le couloir...les secondes qui s’égrainent me paraissent durée des éternités...finalement la porte finit par s’ouvrir...mon voisin ...étonné par ma présence...par mon sourire...me salue au travers de sa porte entreouverte...et je bondis sur lui...hachoir brandis...il tente de refermer la porte ..sans succès...J’entends les cris de ses proches...je le saisi...l’arme sous la gorge...je lui ordonne de refermer la porte...et aux autres de fairesilence...je suis venu...pour discuter...oui...c’est plus simple ..de dire ça...héhé...je savoure leur terreur...je leur ordonne également de tous se rassmenbler devat moi...d’apporter leurs téléphones potable...pour qu’ils les démontent devant moi en enlevant la batterie...sous la menace de tous les tuer...puis j’adore ça j’ordonne à la mère de famille d’attacher sur leurs lits les enfants...j’observe la scène avec délectation...les pleurs les supplications me ravissnt...je suis heureux...et cela ne fait que commencer...les enfants ficeler et baillonner la mère...les yeux en pleurs continue de me supplier...j’ordonne..encore et toujours au mari d’attacher sur une chaise son épouse...il se révolte et m’assène...des coups...elle...aussi me saute dessus...je réussit à assomer l’homme et j’entame la poursuite dde la femme...elle se rue vers la porte...puis...vers la cuisine...elle se dirige vers la fenêtre...qui sont recouvertes d'épais rideaux...ce qui n'est pas pour me déplaire...elle me jete plein d'objets à la figure...je retrouve...un peu les jkoies de la chasse...je devrais lui faire l'honneur de commencer par lle...hum ...oui......elle hurle ..elle pleure...elle crie...trop bruit...elle va finir par alerter les autres je dois la faire taire...et finalement je finis par la maîtriser...en la jetant au sol...je l’assome..avant la ficeler sur une chaise..avec ce que je trouve...je réserve le même sort...à son mari...je jubile...oui..oui...je vais pouvoir commencer...la seule chose qui me manque...c’est d’entendre leurs hurlement..c’est dommage...mais je pouvoir faire ce que veux maintenant...hé hé...j’ai de la matière...à travailler...J’aiguise mes lames avec envie...tout est prêt...je vaois pouvoir les réveiller...je leur jete un sceau d’eau glacée...les gifle...et ils finissent pour ouvrir les yeux...je devine leurs paroles...je jubile...je suis comme un enfant devant un gros gâteau en chocolat ...impatient de le dévorer...Jr ie...je rie de bon coeur...avant de me saisir d'une lame...je la fait ghilsser langoureusement sur la peau de la femme...sous le regard....totalment apeuré de son époux...avant de faire la même chose sur lui...maintenant...il temps de passer aux choses sérieuses...



12/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres