une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part27

L'enquête reprend son cour normal...sans aucune nouvelle avancée....nous suivons toutes fois avec intérête toutes les histoires de disparitions et d'enlèvements avec intérêt...il pourrait s'agir de lui...on ne sait jamais...l'espoir de la capturer refait régulièrement surface dans les semaines qui suivent notre de ce lieu d'horreur...mais retombe souvent comme un souflé....la population est informée de ce qui se joue là dehors...et qu'un prédateur hors norme circule dans les rues mais rien ni fait...il y a toujours des personnes qui disparaîssent pour de bon...des "fantômes" que personne ne semble regretter...pourquoi s'occuper de leurs disparitions...tant que ce n'est pas eux où leurs proches qui s'éfface dans la nuit la plupart des personnes poursuivent leurs chemin...sans aucunes appréhensions...non aucunes...il y a bien eu un peit sursaut...à vrai dire juste une petite vaguellette ...que de dépit pour le genre humain je ressent dans ses moments là...Bref les jours s'écoulent lentement...je rentre chez moi en faisant un petit détour par l'hôpital tous les soirs...et tous les soirs...je mange seul dans ma cuisine...parfois j'allume ma télé ou mla radiuo pour meubler le silence...mais la banalité des discours qui j'y entends...ou la futilité des termes abordés m'éxaspère très vite...et je retourne dans le silence...et je m'installe devant ma fenêtre...contemplant la ville dans la pénébombre...J'essaie de l'imaginer entrain de rôder...là...dehors...à la recherche de ses nouvelles proies...J'essaie d'entrevoir son visage...mes réactions à sa rencontre...mais rien ne viens...à part le vide...oui le vide...Le quartier a changé depuis les émeutes..et je suis encore plus seul qu'avant...Je pouvais avoir un voisin qui sonne à ma porte pour me demander un service...ou d'autre visites....maintenant mon interphone est débranché....les insultes que j'y retrouvais m'ont poussé à cette extrèmité...ma boîte à ;lettre est régulièrement incendié...et si je possédais une voiture elle sereait réduite en cendres comme beaucoup de celles des habitants des environs...je ne peux plus circulé en ville de nuit sans risquer l'altercation...et puis mes supérieurs m'ont fortement recommandés de faire profil bas...et de déménager...de changer de lieu...mais j'en guère envie et puis...je n'est envie que d'une seule chose....



06/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres