une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part22

Le temps s'est assombri s'associant à ma tristesse...la pluie martelle mes fenêtres...sans cesse...mes pensées se perdent dans l'horizon...Je n'arrête pas à repenser à elle...à son doux visage...à sa si belle voix qui me transportaient dans des contrées que j'avais oublié...à son corps...très joli coprs que je ne cesssait de contempler...et que je désirait tant explorer de mesmains et de mes lèvres...je rêvais d'elle...tout les jours...je me retrouvais dans ses bras et je savourais chaque instant qui passais...je ne voulais d'ailleur pas qu'ilms finisse...J'étais heureux de la voir et de partager des moments de sa vie et malheureux aussi de ne pas avoir pu la connaître mieux...oui...Je la revois dans ce lieu sordide...étendue sur le sol...se révolter contre moi...Je ne comprends pas sa violence ni sa colère...mais je ne peux m'empêcher de me sentir coupable...La tristesse qui m'étreint est telle que j'ai du me mettre en maladie pour faire le point...Il faut que je retrouve des force pour combattre cet être qui a ruiner ma vie et compromise la sienne...ce tueur complètement fou m'obsède de plus en plus...La pluie tombe sans discontinuer...et je reste là prostrer devant les fenêtres...Les yeux embués de larmes naissantes...le seul bruit présent est le ricochet des goutelettes d'eau sur les vitres...Ma respuiration est lente et embue parfois la fenêtre...j'efface cette trace de manière mécanique...et je reprends ma méditation silencieuse sans attendre...Par moment le téléphone sonne...son bruit se perds dans le silence de mon appartement...parfois il est insistant mais peu importe je n'est aucune attention de répondre ni même de me déplacer...Mes journées se rythme comme ça depuis des jours...je me lève et je vais m'installer devant ma fenêtre et je regarde...pendant des heures le monde extérieur évoluer...sans avoir aucune attention de le rejoindre...Parfois la faim me tenaille donc je quitte mon poste pour le frigo pour grignoter un morceau ou je vais aux toilettes...mais je regagne très vite ma position...je ne la quitte vraiment que pour rejoindre mon lit...ou je sombre dans des sommeil sans rêves....



15/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres