une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part 24 suite3

Je le remercie puis je lui annonce que je serai d'attaque demain...avant de retourener à mon fauteuil...continuant de boire sans retenue...cette annonce tant redoutée a un effet boeuf sur mon esprit...je me souviens...je me souviens mes séjours en cellule de dégrisement...de l'étroitesse de lieux...de la présence écrassante de ces murs...de la puanteur de l'endroit...de mon angoisse...de mes angoisses...je revis ses moments désagréable avec force...l'alcool accentue mes peurs...je sombre vite dans univers térrifiant...j'ai froid...j'entends les pas de mes voisins dans leurs domicile...les gens dans la rue...je vois tout s'assombrir... s'obsurcir...je sens le poids des barreaux...j'ai envie de hurler...mais je ne peux pas...j'ai envie de pleurer...j'en suis incapable...je reste prostrer incapable de faire d'autres mouvements que de vider et remplir mon verre...chaque lampée me déchire la gorge...chaque lampée m'emmène un peu plus dans mon cauchemard mais je ne peux m'arrêter comme ci mon inconscient voulait me montrer ce qui, m'attends si un jour je fait arrêter emprissonner...juger...traîner comme une bête à l'abattoir devant une foule rieuse...informe...disgracieuse...me huant...insultant mon art...et étant terrifié par mes oeuves...mes créations...Tout comme ses pauvres hères...qui ne sont pas près de revoir le jour...Oui...c'est ça ma plus grande peur...je la vis...j'essaie de me raccrocher à mes souvenirs joyeux mais ils me fuient...plus j'essaie d'aller vers eux plus je m'enfonce dans ma prison...J'essaie tant bien que mal de me lever...le sol me fuit lui aussi...je peine à me hisser sur mes jambes...je veux sortir...je fais un pas puis un autre à de m'enfondre de tout mon long sur le sol....manquant de peu la table basse...j'ai du faire bruit terrible...je me mets a ramper vers la sortie...mais j'ai l'impression que chacun de mes mouvements ne fait que m'éloigner un peu plus d'elle...je lutte ainsi pendant ce qui m'a semblé être une éternité...avant d'être capturer par le sommeil...qui m'emmène dans sa prison terne sans fenêtre...


02/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres