une petite ballade au pays inconnu

une petite ballade au pays inconnu

body art part 19 suite 9

J'ai passé une excellente nuit bercé par de doux rêves...colorés et si harmonieux...les voix de mes sujets...se mêlais au souvenirs de mes animaux de compagnie...mes fidèles rats que j'est abandonné quand je me suis abandonné au plaisir de la chair et que cet autre a pris ma place...je pense que certain on survéçu mais que la plupart sont mort...mangé par les autres...Seuls les plus forts on du résister...cela a du donner lieu à des combats dont j'aurais aimé être le témopin privilègié...d'une férocité...d'une rage si magnifique...Je vais rendre grâce à mes fidèles amis en leurs offrant l'odeur de la peur...une nouvelle odeur de la faim et de la soif...et le plaisir incommentable...de sentir le sang se répendre sur le sol...le fait de goûter cette chair fraîche...oui...Rien que l'évocation de ses plaisir me m'est enb appétit je dévore mon petit déjeuner avant de prendre une douche rapide...Je n'est pas envie de perdre mon temps aujourd'hui...je n'est pas envie de m'abandonner à des plaisirs solitaires...non...j'est envie de rejoindre la masse laborieuse...qui déjà se presse pour rejoindre sans âmes le rouleau compresseur qui les broie...les vide...les prive de toutes envies...et qu'ils ont hâte de laisser échapper mais dont comme moi ils ont évidément besion...sauf que pour ma personne..cette activité ne représente qu'une mascarade...alors que pour eux elle est vitale...Bref...Je rejoins la foule avec empressement et gaïeté...et j'arrive très vite à mon bureau...je croise les autres qui m'évite toujours autant...très inquiets de me voir aussi joyeux...Je les comprends et je m'en moque...En fait toutes la semaine se déroule de la même manière...on va dire que je me lève du bon pied...et toujours aussi de bonne humeur...et je rejoins avec un réel empressement mes collègues qui peu à peu sont moins sur la défensive...et sont comme , avec quelques réserve, contaminé par mon enthousiasme...Ils paraîssent inquiets mais leurs visages...leurs regards semblent retrouver une certaine vitalité...Je me conduis d'une manière normale avec eux...ni plus ni moins...En fait j'attends avec anxièté et impatience le weekend pour aller à la rencontre de mes cobayes...j'espère qu'ils auront bien travailler...sinon il faudra que je passe à la vitesse supérieure...je ne vais pas les laisser végéter une éternité...


06/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres